La vieille bourse

La vieille bourse de Lille

La Vieille Bourse de Lille, est sans nul doute l’un des monuments les plus prestigieux de la capitale des Flandres. Sa construction fut terminée en 1653, par le maître maçon, Julien Destrée. Celui-ci se disait “escrignier”, fabricant d’écrins et de petits meubles. Il réalisa donc une véritable boîte à bijoux pour abriter les transactions des marchands.

La vieille bourse se situe entre la Grand’Place et la Place du Théâtre (ou place de l’Opéra), elle témoigne de l’activité économique de Lille durant le Grand Siècle.

Le bâtiment est en fait un emboîtement de 24 demeures identiques renfermant une Cour intérieure, où se donnent rendez-vous, bouquinistes, fleuristes, joueurs d’échecs et touristes.

La vieille bourse de Lille et ses 24 maisons classées monuments historiques
La vieille bourse de Lille et ses 24 maisons classées monuments historiques

Au dessus d’un rez-de-chaussée formant soubassement, s’élèvent deux étages de pilastres abondamment ornés.

Le répertoire décoratif, d’une opulence certaines, raconte la richesse et la fortune des Lillois : Des turcs enrubannés évoquent les comptoirs d’orient, des Pomone chargées de fruits assurent de gains solides, des cornes d’abondance promettent le bonheur.

Le lion des Flandres rappelle que Lille, à cette époque, appartenait aux Pays-Bas espagnols.

Cette vieille bourse fut édifiée sur les fonds personnels des marchands.

Jusqu’à maintenant, ses 24 maisons, classées monuments historiques, étaient restées en mains privées. Mais l’ensemble avait souffert du temps. Une restauration exemplaire a permis de lui rendre son lustre d’antan, grâce à un mécénat original : de grandes entreprises régionales se sont regroupées pour soutenir financièrement l’opération, comme en hommage aux marchands de jadis. En échange, chaque société a obtenu le droit d’apposer son sigle coloré au-dessus des fenêtres du deuxième étage. Ce sont les armoiries d’aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here